AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Gu Seul - carpe diem quam minimum credula postero

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Gu Seul - carpe diem quam minimum credula postero Mar 24 Juil - 20:11





Jeong ❈ Gu Seul

L'obscurité n'est pas toujours synonyme de mal, tout comme la lumière n'apporte pas toujours le bien.
Personnage inventé
ft. Son Na Eun [ A Pink ]
✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦
.

.

NAME. Jeong Gu Seul.
AGE. dix-neuf ans.
GENDER. féminin.
BIRTHDATE. douze avril.
BIRTHPLACE. Séoul.
NATIONALITY. coréenne.
SEXUALITY. hétérosexuelle.
CAMP. Katharsis.
RANG. Soutien.

Régénération cellulaire sur autrui.
FORCE ★ ☆ ☆ ☆ ☆
DEFENSE ★ ★ ☆ ☆ ☆
VITESSE ★ ★ ★ ☆ ☆
AGILITE ★ ★ ★ ☆ ☆
INTELLIGENCE ★ ★ ★ ★ ☆

✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦
WHAT DEFINE YOU IS NOT YOUR POWER...
un minimum de 300 mots

... BUT HOW YOU USE IT.
Tu es discrète. Loin des agitations, de la turbulence des autres, tu restes souvent en retrait pour mieux observer. Pourtant, tu n’es pas insociable. Il est facile de t’approcher sans se sentir rejeter automatiquement, de te parler et de te faire sourire. Pourquoi dissimuler un tel sourire, tu t’amuses d’un rien et tu tentes d’amuser les autres par la même occasion. Tu es pacifique et pourtant, la rancune est l’une de tes viles habitudes. A charge de revanche, tu ne te gênes pour rendre la monnaie de leurs pièces à ceux t’offensant. A contrario, tu es dès plus loyale et toujours prête à aider en retour. La patience n’est pas ton fort. Dans un tel monde, tu l’as complètement perdu. Pourtant si sage, la noirceur des lieux t’envahit peu à peu. Souvent ironique dans tes propos, tu peux très bien te montrer malsaine pour arriver à tes fins. Une petite nature comme toi, qui se douterait ? Tu joues de ta bouille d’ange et un coup de pied dans le tibia, tu as rapidement mis les voiles. Farouche, tu es. Tu ne mords à aucuns hameçon, tu es bien trop méfiante. Mordre, griffer, hurler, taper, tu ne te fais pas prier. Enfin, ne crions pas trop fort, un gui (un plat coréen, grillades) t’attire vite. Tu as du mal à résister à ce plat -ou d’autres comportant de la viande- et tu te damnerais presque pour. Souvent amadouer par cela avec ton frère, tu manifestes une facette plus espiègle et sans gêne en engloutissant la totalité du plat. Tant pis les regards dans ce monde, nous ne sommes pas là pour plaire. Les personnes t’entourant pourraient te penser égoïste mais certaines choses ne peuvent être emprunter ou même donner selon toi. Par exemple, tu te montres particulièrement possessive avec les individus. Tu es insouciante aux sentiments, tu t’attaches rapidement mais tu y vois davantage une façon de maintenir la tête hors de l’eau. L’abandon t’effraie. L’inconnu t’attire. Au fond, tu es si contradictoire.

La curiosité vient s’ajouter à tes défauts. Tu cherches à éclairer les zones encore trop ombragées pour toi. Tu réfléchis sur un rien. En plus, tu es victime d'une imagination hors norme. Il t’arrive d’être une véritable pipelette avec certaines personnes et avec d’autres, complètement silencieuse. Tu te fais mieux comprendre avec des gestes, d’où peut être cette manie de bouger tes mains à chaque prise de paroles. Tu testes et testes à nouveau, personne ou objet. Une véritable inquisitrice, telle une fouine, tu cherches à en savoir davantage sur les autres. Malheureusement, les antipathiques t’attirent, les mauvaises personnes aussi. Certains te penseront rapidement sotte ou insouciante, lorsqu’ils découvriront ou seront confrontés à ce comportement. Cependant, il vaut mieux se méfier. Tu n’as pas les muscles pour t’imposer mais tu as assez de matière grise pour t’en sortir. Tu ne perds pas tes objectifs, tu ne perdras surement jamais la confiance envers tes êtres chères jusqu’à la certitude d’une trahison. Tu es une valeur sure. Seulement, peu généreuse, tu n’aides sans être sure du retour ou d'une compensation. La méfiance est bien trop présente dans ton quotidien. Néanmoins, une chose peut fausser la donne. Tu es si fragile. Il peut être facile de t’émouvoir, de t’attendrir. Gratuitement, tu ne tueras ni tortureras quelqu’un. Tu chercheras à le masquer mais les pseudos fortes font rarement l’enfeu. Ton enfance, ton frère plus particulièrement sont les cordes sensibles. Les fils, longtemps, utilisaient pour te manier dans le passé. Une chance, tu as assez de hargne pour avancer. Même si les jours ne sont pas cléments, tu souhaiteras toujours en profiter. Chaque jour, chaque heures, chaque minutes, chaque secondes, même chaque dixièmes de seconde, tous sont importants dans ton esprit. Car, ils défilent au compte-goutte, tu le sais. Tu vis comme une condamnée, tu ne cherches plus à te soucier du temps restant et tu continues à positiver. Rester maître de son destin dans ce laps de temps, quoiqu’il arrive. S’apitoyer sur son sort et se morfondre sont pour toi preuve de faiblesse. L’obscurité, la désolation et l’horreur des hommes ne t’atteignent plus autant qu’avant. Alors, tu lèves la tête, souris et profites encore.

✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦
I LOVE THE WAY YOU LIE.
Sous la neige, elle tournoyait encore et encore. Ses yeux brillants à la vue de toutes ces lumières, Gu Seul avait l’impression d’être dans un monde féerique. Qu’avec un peu de chance, des êtres chimériques allaient surgir et elle se sentirait surement moins seule à être différente. Elle était une de ces mutantes et cette condition effrayait son père et sa femme. Elle en avait bien conscience avec leurs regards posés sur elle. Sa mère était morte lors de son accouchement. Dès lors, son père avait toujours des doutes sur la nature de sa fille et il fut fixé lorsqu'elle vint à guérir son frère comme par enchantement.. Ce dernier le savait depuis longtemps, comme il savait également la façon de pensé de son père au sujets des mutants. Il avait tenté de préserver sa jeune sœur mais le destin en voulut autrement.
Alors qu’ils faisaient les courses avec l’aîné, elle ne se doutait pourtant pas que c’était pour la dernière fois. A l'écart, elle resta à s’émerveiller devant les vitrines des magasins animés par ces automates, elle se retourna et ils n’étaient toujours pas revenus. La panique la prit et elle avait beau avoir fait une vingtaine de fois le tour de tout les magasins environnants, ils n’étaient plus là ; ils l’avaient abandonné ? Comme un vulgaire jouet périmé, elle avait été laissée en plan sur le bord de la chaussée. Similarité avec ces automates qui se mouvaient derrière la baie vitrée, elle n’était surement que cela à leur yeux. Un pantin qui était devenu de plus en plus effrayant. Était-elle si effrayante ? Sa main vint se poser sur sa poitrine, là où son reflet se trouvait. Avec l’espoir, elle resta de longues heures sur ce trottoir à les attendre. La magie de Noël dans les rues s’affaiblirent peu à peu et le décor de désolation reprenait le dessus. Perdue dans ses songes en errant, elle fut bousculée par un individu. Son frère. Sous l’excitation de revoir ce visage, elle se serra dans ses bras. Il ne l’avait pas laissé ! Seulement, la panique se lisait dans son regard, du sang gisaient sur son pull et ses mains. Ce n’était pas le sien en voyant sa peau quasi intacte, comparée à la quantité.. Gu Seul le dévisagea et comme toujours, son imagination s’enclencha de suite ; leurs parents. Des personnes courant non-loin d’eux se firent entendre et sans un mot, il attrapa la main de sa petite sœur pour l’entraîner dans sa fuite.

Accroupis derrières des poubelles, emmitouflée dans les bras de son frère, elle l’entendit se répéter. « Ils les ont prévenus. Gu-i, ne me guérit plus. C’est notre secret. Si d’autres l’apprennent, ils vont aussi les prévenir ... » A ces instants, elle n’avait que douze ans. Cependant, à chaque sortie, elle devait se vieillir davantage lorsque l’on lui demandait son âge, comme son frère lui avait soigneusement répété pour n'éveiller aucuns soupesons sur de possibles capacités hors normes. Comme toujours, Gu Seul l’écouta alors attentivement, approuvant tous ses dires. Silencieusement, ses larmes coulèrent. Elle comprit la finalité des choses pour son père. Il avait du agir, répéta-t-il. Elle savaient le meurtrier qu’il était et pourtant, elle restait dans ses bras. Déjà assidue à cette âge, elle l’aimait trop pour se reculer et se savait à l’abri dans ces bras. Ses mains se posèrent sur les siennes et lentement, elle guérissais ces entailles, en ressentant les picotement sur le haut de ses mains à elles. Ils avaient couru si longtemps, ils se cachaient tout le temps. Après quelques minutes d’attentes lors de cette énième pause, ils sortirent finalement et s’empressèrent de trouver un endroit où être en sécurité à nouveau. Cependant, à peine un pied hors de la ruelle, des hommes surgissent face à eux. A croire qu’ils savaient déjà à qui ils avaient affaires, ils mirent de suite l’aîné hors service et par la suite, Gu Seul..

L’endroit était humide, la pièce trop étroite. Les habits souillés par la terre boueuse de cette cellule, elle se réveilla, abandonnée dans ce capharnaüm. Seule. Rapidement recroquevillée dans un coin, elle réagissait aux moindres bruits. Où était-il ?! Où se trouvait-elle ? Depuis quand était-elle là ? La porte s’ouvra et un corps s’étala sur le sol près d’elle. Les gémissements de douleurs se firent entendre de cette dépouille. « Il va mourir, si tu ne fais rien … Tu ne voudrais pas avoir la mort de ton frère sur la conscience. » Ce sourire narquois sur ces lèvres, elle l’encra à jamais dans son esprit. Son surnom se fit entendre dans les plaintes. Gu-i. Sous les entailles, sous les brûlures, sous tous ces hématomes, elle le reconnut. Ses yeux l’implorèrent ; non pas pour le guérir mais pour le laisser tel quel. Fuyant son approche, évitant d’être touché, l’aîné voulait encore la préserver. Seulement, il était la faiblesse de la cadette. Ce n’était pas des écorchures bénignes, c’était plus important qu'habituellement et sur son visage, les plaies et les hématomes se formaient pour disparaître aussitôt sur la peau de la fillette. Gu Seul absorbait les maux et ne put continuer à cause de l’importance de la douleur. Certaines de ses plaies cicatrisés, son sang ne semblait qu’artifice mais il était davantage reconnaissable. Avec cette image plus rassurante, elle perdit connaissance. Depuis cette découverte, les expériences s’ensuivirent. Elle ne voyait plus son frère et ce manque se retranscrit dans tous son être. Tel un pantin dans les bras d’autres scientifiques, elle était désorientée. Tellement habituée à écouter l’aîné de la famille, elle attendait de le voir débarquer. Une poupée en porcelaine, sans son, son sourire éteint, elle était finalement devenue automate.

Le clan était le nom donné à ce regroupement. Les scientifiques et autres arrivèrent à lui faire croire la disparition de son frère ; il avait fui pour sauver sa peau, en l’abandonnant par la même occasion. Au fond, elle n’y croyait pas, pas lui. Par la suite, à l’âge de quatorze ans, elle commença alors les entrainements pour savoir se défendre en plus, de parvenir à se servir au mieux de son pouvoir et développer ses capacités. Sur la partie se défendre, elle paraissait si gauche. Hésitante, son don était de guérir et non d’infliger des dégâts. Puis, auparavant, il la défendait.. Davantage sur le cul que sur ses deux pieds, elle ne compta pas le nombre de fois où elle aurait soi-disant perdu la vie face à un ennemis. Sans savoir qui était allié et ennemis dans tous cette mascarade, Gu Seul devint rapidement méfiante. Dans ce monde, là où nous trouvons notre place dès le départ, nous acclimate ou non pour l’avenir. Et, elle, elle n’était pas préparée. Trop couvée, trop défendue, l’énervement de ses ratées se firent ressentir, jour après jour, et au final, elle suivit ce conseil ; qu’importe le moyen utilisé mais reste en vie. Dans la plus part des cas, sa force était minime par rapport à ses adversaires mais lorsqu’on vise bien, peu importe la force, la douleur reste souvent la même à certains endroits et ces points sensibles, Gu Seul les apprit rapidement pour survivre. Une survie alimentait de plus belle pour retrouver son frère et avec un peu de chance, quitter ces lieux…

✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦✦
"Même si la vie n'a pas de sens, qu'est-ce qui nous empêche de lui en inventer un ?"
- Lewis Caroll (Alice in Wonderland)
Quel est votre pseudo ? Enila. Où habitez vous ? Dans le nord de la France. Comment avez vous connu Katharsis ? Je ne me souviens plus, topsite surement ou partenariat en allant sur d'autres forums. Est-ce votre premier compte ? Oui ... Ou si non, je ne suis pas au courant.. Combien de lignes faites vous en moyenne par RP ? Euh ... Je dirai une page word minimum. Mangez vous des escargots dans un hamac en plein pôle nord ? wtf ! XD
Sinon, ça va faire presque 2 ans que je ne me suis pas investie dans un forum rpg. J'écoute de la k-pop depuis ... très longtemps et de la j-pop ; enfin, je me limite aux Kat-Tun(Nakamaru(...)u)/out/, Ai Otsuka, YUI et opening/ending de mangas. J'ado(...)ore Huh Gak et je voue un culte à Jeff Dunham. /goaway/ Et, j'ai toujours été très nulle pour me présenter ...

Le code du règlement : Zillah was here

Fiche de liens entièrement codée par JK (Jaekwang) seulement pour Katharsis. Copie interdite.


Dernière édition par Jeong Gu Seul le Ven 27 Juil - 13:31, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yao Li Mei
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 20
Pouvoir : Maîtrise du temps
Pseudo : YMJ
Messages : 536
Date d'inscription : 18/04/2012

MessageSujet: Re: Gu Seul - carpe diem quam minimum credula postero Mar 24 Juil - 20:21

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE :3



take a breath, please stop and rest and quickly follow me
Revenir en haut Aller en bas
Kim Young Im
AEGIS ▼ NIVEAU III
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Contrôle des émotions/sensations
Pseudo : Bonbon
Messages : 262
Date d'inscription : 18/04/2012

MessageSujet: Re: Gu Seul - carpe diem quam minimum credula postero Mar 24 Juil - 20:28

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE ♥ Fight pour ta fiche et très bon choix d'avatar **!
Revenir en haut Aller en bas
Oh Taejun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 19 ans
Pouvoir : Communication avec les morts
Pseudo : Yoolie
Messages : 645
Date d'inscription : 26/04/2012
Double Compte : Nop !

MessageSujet: Re: Gu Seul - carpe diem quam minimum credula postero Mar 24 Juil - 20:36

Bienvenuuuuuuue \o/
Et bon courage pour ta fiche~
J'aime bien ton avatar *o*



No matter what they say, I’ll fight for you
apache.
Revenir en haut Aller en bas
Im DaeHyun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 22 ans
Pouvoir : Synthèse de produits chimiques ( Explosifs, gaz non-mortels et gaz mortels )
Pseudo : Zillah
Messages : 466
Date d'inscription : 05/04/2012
Double Compte : Park Aiji.

MessageSujet: Re: Gu Seul - carpe diem quam minimum credula postero Mar 24 Juil - 20:37

Salut jolie demoiselle !
Bienvenue, déjà, et ensuite bon courage pour ta fiche !
Si tu as la moindre question n'hésites pas à nous contacter ;)




❝ .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Gu Seul - carpe diem quam minimum credula postero Mer 25 Juil - 12:20

Wouah, merci à tous pour cet accueil et les encouragements !
Je vais tenter de faire au plus vite et je n'y manquerai pas de vous contacter (again) au cas où, DaeHyun.
Revenir en haut Aller en bas
Im DaeHyun
KATHARSIS ▲ OMEGA
avatar
Age : 22 ans
Pouvoir : Synthèse de produits chimiques ( Explosifs, gaz non-mortels et gaz mortels )
Pseudo : Zillah
Messages : 466
Date d'inscription : 05/04/2012
Double Compte : Park Aiji.

MessageSujet: Re: Gu Seul - carpe diem quam minimum credula postero Jeu 16 Aoû - 22:24




On vient aux nouvelles !


Alors, où en est ta fiche par ici ? Cela fait une semaine et nous n'en voyons pas encore la fin. Si tu as besoin d'un délai supplémentaire, n'hésites pas à nous demander ! Nous te laissons encore quelques jours mais si nous n'avons pas de réclamations de ta part, ta fiche sera archivée dans les rejetées dans les jours qui suivent. Tu pourras bien sûr, retenter ta chance plus tard.
Fighting !





❝ .
Revenir en haut Aller en bas
Captain
AEGIS ▼ NIVEAU I
avatar
Pouvoir : Being awkward
Pseudo : :)
Messages : 523
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: Gu Seul - carpe diem quam minimum credula postero Ven 7 Sep - 7:20

Bonjour !

Votre compte a été supprimé et votre fiche non finie, ayant dépassé sa date d'échéance, a été archivée. Bien sur le forum vous est toujours ouvert.

Si vous avez toute question ou quelconque problème, faites parvenir le message au STAFF.

Le STAFF de Katharsis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Gu Seul - carpe diem quam minimum credula postero

Revenir en haut Aller en bas

Gu Seul - carpe diem quam minimum credula postero

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ca faisait longtemps... vla une petite enigme...!trouvé par Carpe Diem!
» Un peu de math : 21 [trouvée par Carpe Diem]
» suite logique de chiffre...trouvé par Carpe Diem
» --Carpe Diem--
» enigme qui suis je? trouvé par Carpe Diem

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• ㄨ KATHARSIS ㄨ • :: KATHARSIS ✗ :: THE GAME ✗ :: 
THE PAWNS
 :: Rejected
-